mercredi 11 septembre 2013

Xclusiv' : Lettre d'une "déserteuse" des Jeux de la Francophonie 2013

 Après leur qualification pour les Quarts-de-finale, six basketteuses ivoiriennes ont pris le large lors des Jeux de la Francophonie à Nice. Suite à l'émoi que cette "fugue" a suscité dans le pays , l'une d'entre elles, a décidé d'écrire une lettre pour expliquer ses motivations.  La voici !
 
******Lettre fictive******

J'éviterais de me présenter pour ne pas que quelqu'un parmi vous fasse du mal à ma famille.
Mais j'écris cette lettre pour vous expliquer les raisons qui m'ont poussé à déserter le staff des Éléphants partis à Nice pour les Jeux de la Francophonie.




Je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort en vous parlant de ma famille pauvre, de mon statut d'aînée avec 5 frères et sœurs. Je vais éviter de vous expliquer mon choix pour le sport, domaine qui ne rapporte RIEN en Côte d'Ivoire. Je vais aussi passer sous silence , la galère que je vis ou que j'ai vécu à Abidjan. Je vais seulement parler de ma persévérance et de l'opportunité que DIEU m'a offerte.

Occasion loupée c'est péché !

J'ai pratiqué le Basket pendant 2 ans et je n'ai rien gagné parlant d'argent! Doublée et affamée , j'ai persisté car je me disais que DIEU avait un plan pour moi. Et ce plan a été ma sélection pour Nice.

 

De vous à moi, pouvais-je refuser une telle opportunité tout en sachant qu'au retour, je viendrais galérer plus fort ?! 
Aller en Europe était mon rêve. Obtenir un visa, un passeport  un billet d'avion gratuits pour y aller ne pouvait être qu'un cadeau du bon Dieu.
Je ne prêterais pas attention à ceux qui disent que la vie est dure  mais qui y grossissent. Je n'écouterais pas les insultes de ceux qui me critiquent pour mon choix mais qui, je suis sûre, auraient fait la même chose. Je me fiche que mon repas pendant un mois soit un MAC Do. D'ailleurs, je n'ai jamais mangé un hamburger de ma vie.

Je prends la vie du bon côté et remercie l’Éternel de m'avoir rendu invisible aux yeux de l'Ennemi (les policiers français).

Mes projets

Comme je sais tresser, ce ne sera pas difficile pour moi de trouver du travail: on sait tous que les tresses marchent en Europe. Et même si je ne peux sortir que la nuit , faute de papiers, je suis heureuse !
Ensuite je compte épouser un blanc,  lui faire des enfants, tenir 10 ans pour obtenir la nationalité et basta ! C'est l'année de mon année !


Merci à ma famille qui m'a beaucoup soutenue, à ma mère surtout.
Apprêtez vous à voir mes photos sur Facebook !
A bientôt sur Abidjan...

Signé Alida , la binguiste (ndlr : Alida, nom d'emprunt)
 

18 commentaires:

  1. soutient cousine et courage

    RépondreSupprimer
  2. gagagagaagaa!!!!! je suis versée ici! purééééé est ce que t'es normale?? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie de l'être de toutes mes forces mais hélas. .. :-)

      Supprimer
  3. Une vie ou tu sera toujours obliger de fuir te cacher, chercher à te marier avec un blanc , tenir 10 ans avant d'avoir papier , pendant ce temps ma copine ton age avance tu va bosser au noir putain . je préfère ma galère d’Abidjan au moins la je marche la tête haute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. beaucoup on fui et se son caché pendant des anné.on travaillé au noir mais ont des chateau au pays audjourd,hui.la misère c,EST pas du jeu vous savez!!!

      Supprimer
  4. Qui ne risque rien n'a rien ohh, mais façon tu es devenu invisible, là aussi, faut pas montrer ça aux autres athlètes aussi deh.

    RépondreSupprimer
  5. Occasion loupée c'est peché......du courage ma soeur mais sache que tu vas manger ton totem ohhhhh

    RépondreSupprimer
  6. Fleure, je t'encourage dans cette voix. Puisse le Seigneur continuer de t'ouvrir les portes comme il l'a fait, afin que tu sois une fierté et un soutien pour ta famille. Dieu te bénisse et te protège dans cette nouvelle aventure. Amen!

    RépondreSupprimer
  7. Moi surtout je te soutient pour que tes objectifs soient atteint. il y a dans notre vie toujours une raison en tout acte que nous posons bon ou mauvais.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis fier d'elle, comme elle le dit, occasion loupé c'est péché. Ma cher vise toujours tes objectifs et après la galère, tu oras la gloire. Tes frères comptent sur toi pour sortir de ce merdier k la vie leur à offerte....

    RépondreSupprimer
  9. Une chose est de faire un choix, une chose est d'assumer...

    RépondreSupprimer
  10. Bon elle ne sait pas de quoi elle parle... mais je peux comprendre son état d'âme et son désespoir. En lisant ses propos, je change un tout petit peu de position en me disant, au lieu de s'attaquer aux conséquences (désertion et perte de crédibilité des sélections nationales africaines hors football), il vaudrait mieux s'attaquer aux causes (pauvreté, misère, chômage...)....

    J'espère de tout cœur que tu trouveras une issue heureuse à cette aventure, et que tu te mettras très vite en règle...

    RépondreSupprimer
  11. bon....je pense juste qu'elle idéalise la chose et que le temps des désillusion n'est pas si loin.
    en tt état de cause, bonne chance, mais yako qd même...

    RépondreSupprimer
  12. Je prends la vie du bon côté et remercie l’Éternel de m'avoir rendu invisible aux yeux de l'Ennemi (les policiers français).
    Ensuite je compte épouser un blanc, lui faire des enfants, tenir 10 ans pour obtenir la nationalité et basta ! C'est l'année de mon année !


    Merci à ma famille qui m'a beaucoup soutenue, à ma mère surtout.
    Apprêtez vous à voir mes photos sur Facebook !
    A bientôt sur Abidjan...


    Je suis mdr mdr mdr

    RépondreSupprimer
  13. chacun à sa chance ne soyons pas demblée septiques, parfois on n'a pas le choix, ça depend aussi de qui la reçoit et qui veut l'aider. Prions Dieu pour que ça soit sa chance...

    RépondreSupprimer
  14. Je crois qu'avec ce qui se passe au dozoland, elle n'avait pas grand choix. Je n'aime pas l'aventure dans l'illégalité mais j'ai envie de lui dire félicitations. Ma chère, une constance dans tes propos: Dieu. Fais de Dieu ton guide dans cette aventure. Tu verras que tout ne sera que gloire en son Nom. Shalom

    RépondreSupprimer
  15. Je crois qu'avec ce qui se passe au dozoland, elle n'avait pas grand choix. Je n'aime pas l'aventure dans l'illégalité mais j'ai envie de lui dire félicitations. Ma chère, une constance dans tes propos: Dieu. Fais de Dieu ton guide dans cette aventure. Tu verras que tout ne sera que gloire en son Nom. Shalom

    RépondreSupprimer

T'en penses quoi ?